La génération Z : le marché de demain.

Si en mai dernier nous parlions de la génération Y, ce mois-ci, nous devons parler de la génération qui les suit : la génération Z, le groupe démographique né entre 1994 et 2010 qui représente 25,9 % de la population mondiale.

D’après la théorie de la consommation, la tranche d’âge des 18 à 24 ans est la plus influente et progresse de plus en plus fort, plus exigeante que toute autre génération.

Cette génération ne se contente plus d’être un sujet passif des marques et des publications, ils souhaitent produire leurs propres contenus.

 

 

Cette génération ne se contente plus d’être un sujet passif des marques et des publications, ils souhaitent produire leurs propres contenus.

Les premières marques, d’abord déconcertées, détectent déjà la tendance et certaines entreprises, telles que Starbucks (avec la création de recettes personnalisées) ou Nike (qui permet aux clients de concevoir leurs propres baskets), lancent déjà des campagnes où le consommateur est au cœur du processus d’élaboration du produit. Il ne s’agit plus seulement de personnaliser, mais de participer à la création. Telle est la stratégie que les entreprises devront suivre pour se concentrer sur leurs nouveaux clients.

Cette génération altruiste n’est en rien égoïste. Elle sera forte et politiquement sensibilisée par des problèmes tels que l’inégalité économique et sociale. Ils chercheront des emplois ayant du sens et qui les aident à changer le monde.

Cela va au-delà d’être née avec le numérique. La génération Z ne sait tout simplement pas vivre sans technologie. À tel point qu’ils consultent toute information sur Internet sur l’un de leurs portails, réseaux sociaux ou espaces vidéo.

La génération Z ne conçoit pas le monde sans un accès immédiat à Internet depuis n’importe quel appareil. La génération Z a grandi dans un contexte incertain marqué par la récession économique mondiale post-11 septembre. La façon de voir le monde a changé, la diversité sociale s’est accrue, certains rôles sociaux ont évolué, et ils ont notamment appris à aller de l’avant dans un monde difficile. Ces jeunes sont particulièrement matures, autosuffisants et créatifs. Ils recherchent des expériences d’achat mémorables et qui les aident à faire quelque chose de plus. Ce groupe n’a pas encore un grand pouvoir d’achat, mais les marques doivent leur porter une attention particulière si elles veulent assurer leur pérennité sur le marché.

De cette manière, un nouvel horizon de possibilités s’ouvre à de nombreuses marques, pour qu’elles laissent libre cours à leur créativité et génèrent un contenu attractif et original. L’un des meilleurs exemples de ce type de contenus est celui qui peut être généré par des technologies telles que la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Balliu, en qualité de fabricant, considère des aspects aussi importants que la personnalisation des meubles. Nous estimons qu’il est fondamental de faire sentir à nos clients qu’ils font partie de chaque projet. C’est pourquoi nous offrons la possibilité de personnaliser le produit, que ce soit par la finition du châssis, le tissu, ou l’estampillage d’un logo propre exclusif.

Répondre aux besoins de nos clients est l’une de nos principales préoccupations. Nous travaillons et étudions avec nos distributeurs le développement de propositions et de designs nous permettant de créer les solutions les mieux adaptées à chaque marché.